menu

Ecologic est un organisme
agrée par l'état depuis 2006.

Actualité presse

La gestion des déchets pro, une préoccupation partagée

01 October 2018

Partager :

 

Collectes mutualisées de déchets électriques issus des entreprises

 

En 2017, Ecologic a commencé avec le concours des acteurs du développement territorial (collectivités locales, CCI, …) des collectes mutualisées de déchets électriques issus des entreprises.

Il s’agit d’opérations de massification de déchets sur un point d’apport éphémère mis à disposition par une entreprise volontaire sur une zone d’activité, en vue de leur collecte et de leur recyclage. Par cet effort, le coût économique et environnemental de la logistique retour des déchets se trouve fortement réduit. L’organisation de ces collectes contribue de plus, à tisser localement un lien durable entre les acteurs économiques et politiques.

Depuis le début de l'année 2018, après plusieurs mois d’expérimentation, ces collectes ont largement rempli leur objectif initial et sont en train d’être déployés sur tout le territoire national.

Par nature, une zone d’activité regroupe des entreprises de dimensions et de fonctions très diverses. Toutes ces entreprises ont en commun d’utiliser des équipements électriques. Lorsque ces équipements arrivent en fin de vie, il leur est nécessaire de s’en défaire – de manière conforme à la réglementation en vigueur – ce qui demande du temps, des ressources et des efforts logistiques et administratifs conséquents. 

L’ouverture temporaire d’un point de collecte sur une zone d’activité est une solution développée par Ecologic en partenariat avec les acteurs territoriaux pour répondre aux besoins de gestion des déchets professionnels. Cela permet de massifier les déchets et de bénéficier de la gratuité des services d’Ecologic, dès que la collecte est supérieure à 500 kg.

La réussite de cette opération repose sur la capacité des acteurs territoriaux à mobiliser les entreprises présentes sur leur territoire pour :

  • susciter l’engagement via une communication en amont ;
  • sur la base du volontariat, obtenir d’une entreprise de la zone d’activité qu’elle mette à disposition un espace de stockage sécurisé et ouvert à tous durant plusieurs semaines en vue de la collecte des déchets.

Premières expérimentations dans la région Pays-de-Loire

Les équipements électriques et électroniques produits chaque année en France à destination des entreprises représentent 240 000 tonnes. La gestion des déchets issus de ces équipements constitue donc un enjeu considérable. La création des collectes interentreprises est, parmi d’autres, une réponse adaptée à cet enjeu et surtout adaptée au besoin et à la configuration des zones d’activité.

Ces collectes ont vu le jour dans la région Pays-de-Loire.

« les acteurs de cette région ont fait remonter les demandes de leurs entreprises pour se défaire de leurs équipements électriques usagés. Nous avons imaginé ensemble un dispositif qui soit gratuit pour les entreprises qui ont des déchets en petite quantité, conforme aux règlementations en vigueur et répondant aux attentes en matières environnementales et sociales » Pauline Villard, en charge du projet « collectes interentreprises » au sein de l’éco-organisme Ecologic
« Dès 2016, nous avons lancé et proposé  des collectes gratuites et groupées de DEEE aux entreprises situées sur des Parcs d’activités avec l'aide et le soutien du club d’entreprises. Nous  avons contacté Ecologic qui s’est montré intéressé pour nous accompagner sur ce projet car cela leur permettait d’aller chercher les gisements de DEEE, notamment les petits gisements qui sont difficiles à capter et de s’appuyer sur acteur tel que la CCI qui entre au quotidien dans les entreprises. » confirme Chiara Danieli, élue du Conseil Territorial de la CCI Nantes St-Nazaire.

L’éco-organisme a également travaillé pour proposer des solutions locales de recyclage. En règle générale, les déchets parcourent moins de 100 km entre leur point de collecte et le centre de traitement.

Les entreprises sont sensibles au fait de développer l’activité économique de leur région affirme Pauline Villard.

Cette initiative apporte une réponse concrète et porteuse de sens

Elle est d’autant plus bienvenue pour les entreprises que la reprise des déchets électriques des professionnels se distingue de celle des déchets électriques issus des ménages.

Les entreprises n’ont pas accès aux déchèteries municipales dont l’usage est exclusivement réservé aux particuliers constate Cyril Couroussé qui travaille pour le Pays de la Haute Sarthe. Ce regroupement de collectivités dont il est le chargé de mission environnement et économie circulaire a lancé un programme d’actions pour devenir territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage.Comme les professionnels génèrent des déchets issus de leur activité, il faut leur favoriser les conditions d’accès à une filière de recyclage.

En contact quotidien avec les entreprises locales, il les mobilise pour des projets à forte valeur environnementale avec un maitre mot : la synergie. En novembre 2017, il a contacté Ecologic pour initier une collecte interentreprise.

Nous voulions être sûr de la fiabilité économique et logistique de ces collectes et bien sûr de la valorisation finale des déchets électriques récupérés. C’est pourquoi nous nous sommes rapprochés d’un éco-organisme » ajoute-il.

Sa demande a abouti à la première de ces collectes pour le territoire du Pays de la Haute Sarthe, sur une zone d’activité à Sillé-le-Guillaume dans la Sarthe, à proximité du Mans.

« Le jour du passage du camion de collecte, nous avions réuni pour l’occasion toutes les entreprises participantes et même la presse et les élus locaux. Nous avions à cœur de montrer le dynamisme de notre tissu économique en matière de projets liés à l’économie circulaire ».

Des collectes génératrices d’effets positifs

En marge de ce projet Cyril Couroussé a pu apprécier les effets positifs induits par une approche synergique.

« deux entreprises, l’une gestionnaire du point de collecte temporaire, l’autre détentrices de déchets, présentes dans la même zone d’activité ont été amenées à échanger beaucoup plus loin que la seule thématique des déchets. Alors qu’elles ne se connaissaient pas, elles se sont aidées mutuellement pour monter leurs plans de sécurité incendie.»

De plus, l’éco-organisme a permis d’ancrer cette opération dans une action solidaire.

« Dans le cadre d’un partenariat avec l’AFM-Téléthon, tous les déchets électriques que nous avons collecté pendant cette opération de collecte interentreprise qui s'est tenue le 4e trimestre 2017, ont généré un don en faveur de la recherche médicale. » ajoute Pauline Villard. « L'année dernière la cagnotte a atteint 20 216 euros et la collecte réalisée dans le Pays de Sillé en décembre 2017 y a contribué.»

Plus d'informations sur la collecte inter-entreprises :

Demander un devis Nous contacter ! Rss Actualités Twitter Linkedin Youtube